Innover pour l’information

Quand une hotline offre une passerelle pour l’accès aux droits et à la santé sexuels et reproductifs (DSSR)

Innover pour l’information : quand une hotline offre une passerelle pour l’accès aux droits et à la santé sexuels et reproductifs (DSSR)

Comme la plupart des pays d’Afrique, le Kenya connaît une croissance rapide de sa population jeune. Pour réussir sans accroc leur passage vers l’âge adulte, les jeunes doivent s’affranchir d’un certain nombre de risques en matière de santé sexuelle et reproductive.

Selon l’étude DHS la plus récente (2014), 15 % des femmes et 22 % des hommes ont déjà débuté leur vie sexuelle à l’âge de 15 ans. Le recours à la contraception est peu répandu parmi cette classe d’âge – seules 10 % des jeunes femmes de 15 à 19 ans utilisent une méthode de planning familial, et près d’une sur cinq est enceinte ou a déjà un enfant.  

Les jeunes n’ont pas tous les mêmes possibilités d’accès à l’information sur les DSSR. Des barrières sociales, juridiques ou culturelles peuvent les tenir éloignés des connaissances dont ils ont besoin pour vivre sans risque et en bonne santé.  

Malgré l’existence de Directives Nationales au Kenya prévoyant des services adaptés aux jeunes, même lorsqu’un·e jeune a le droit et les connaissances nécessaires pour faire ses propres choix de santé sexuelle et reproductive, il ou elle a souvent du mal à trouver les services adéquats. Dans les écoles, les programmes d’éducation à la sexualité ne sont pas standardisés et les informations qu’ils contiennent ne répondent pas aux normes internationales. 

Dans ce contexte, des organisations sont actives à travers tout le pays pour améliorer la situation. Trust for Indigenous Culture and Health (TICAH), organisation de la société civile agissant pour le droit à la santé et bénéficiaire AmplifyChange basée à Nairobi, a initié une approche novatrice du partage d’informations en matière de DSSR : la Hotline Aunty Jane.  

Le procédé est simple : tout un chacun peut appeler le numéro de la Hotline et être mis·e en relation avec une équipe qui pourra le ou la renseigner sur les DSSR, sans porter de jugement. Les informations fournies couvrent la contraception, les MST, l’avortement sécurisé, les relations et les pratiques sexuelles sûres.  

amplifychange-brandmark-white copy

Quote open La Hotline Aunty Jane est importante car elle offre un boulevard où les filles et les femmes kenyanes peuvent obtenir des informations précises, sûres et non partisanes sur leur santé reproductive. Quote close

Mageda, Hotline Aunty Jane

L’équipe de la Hotline collabore avec des cliniques locales dont les services sont adaptés aux jeunes, ce qui permet de réorienter les appelant·e·s. Si les lignes d’appel sont occupées, les appels et messages textes sont déviés vers un système informatisé, qui propose une méthode de réponse secondaire. Durant les heures de fermeture du standard, les appelant·e·s ont accès à un répondeur interactif, qui propose différentes options à sélectionner pour obtenir les informations DSSR souhaitées. Il est également possible de demander à être rappelé·e.

Au-delà de sa mission d’information et de réorientation, la Hotline offre aussi une écoute amicale.  

Aunty Jane SRHR hotline

« La Hotline Aunty Jane est importante car elle offre un boulevard où les filles et les femmes kenyanes peuvent obtenir des informations précises, sûres et non partisanes sur leur santé reproductive. Cela remonte aux cultures africaines, où l’on apprend en s’écoutant les uns les autres, en sécurité, sans se juger. C’était le rôle traditionnel de nos Aunties [tantes]. Elles nous aidaient à comprendre les changements de notre corps et à prendre soin de nous-mêmes », explique Mageda, qui gère la Hotline Aunty Jane.

« La Hotline Aunty Jane est une pionnière dans l’usage des technologies mobiles pour la santé, elle comble le vide entre la demande et l’accès à l’offre. Les jeunes ont de plus en plus accès aux téléphones portables et à internet, donc c’est aussi une solution viable pour l’avenir.  

Nous appelons tous et toutes à adopter cet outil et contacter la Hotline ! » 

Construire un mouvement pour améliorer l’accès à l’information DSSR grâce aux hotlines

Grâce au soutien d’AmplifyChange, TICAH et sa Hotline Aunty Jane ont grandi et ont donné naissance à un mouvement panafricain capable d’accompagner d’autres activistes et opérateurs de hotlines.

En tant que cheffe de file du Réseau MAMA, qui réunit des organisations de toute la région militant pour l’accès à l’avortement sécurisé, TICAH est un soutien clé pour d’autres organisations qui envisagent de lancer leur propre hotline. 

Jade Maina, Directrice des opérations de TICAH, explique : « TICAH déploie en ce moment un système de mentorat, où les organisations qui hébergent une hotline ou souhaitent le faire peuvent se réunir régulièrement, via des webinaires ou une plateforme en ligne appelée Loomio, pour partager leurs meilleures pratiques. 

Grâce à ces conversations, les membres du réseau MAMA entendent parler de ce que font les autres et y puisent de l’inspiration pour améliorer stratégiquement leur hotline ».  

La Hotline Ms Rosy au Nigeria est un exemple du succès de cette collaboration. 

Une autre approche poursuivie par l’équipe Aunty Jane de TICAH consiste à se rapprocher des jeunes via les réseaux sociaux, là où la plupart des appelant·e·s ont trouvé le numéro de la hotline.  

Grâce aux réseaux sociaux, l’information peut parvenir à des personnes qui sinon n’auraient pas pensé à appeler la hotline. En postant du contenu sur Twitter et Facebook, l’équipe Aunty Jane déstigmatise le sujet des DSSR et en parle d’une façon ludique et non intimidante. 

Ms Rosy hotline Nigeria

Et la suite pour Aunty Jane ?

L’équipe travaille à atteindre des zones plus rurales où les femmes et les filles ont moins accès aux ressources en matière de DSSR. Cela passe par l’amélioration des stratégies marketing et des supports ; la collaboration avec de nouveaux partenaires pour faire connaître le numéro de la hotline ; le renforcement du suivi et évaluation pour adapter les informations aux besoins des appelant·e·s ; l’élaboration d’une stratégie réseaux sociaux ; et la négociation du passage sur un numéro gratuit, éliminant totalement les coûts pour les utilisateur·rice·s.

La Hotline Aunty Jane contribue à un avenir où toutes et tous – sans considération d’âge, de genre et de lieu – pourront accéder aux informations nécessaires pour exercer leurs droits et améliorer leur santé sexuelle et reproductive – au Kenya et au-delà. 

Hotlines DSSR

Vous envisagez de créer votre propre hotline DSSR pour #AmplifierVotreMvt ?

Téléchargez notre infographie pour des conseils d’experts, dont des bénéficiaires AmplifyChange tels que TICAH, GIWYN, et Samsara.

Hotlines DSSR - Conseils d'expert·e·s 

Télécharger