Avortement

Nos priorités

Mettre fin aux avortements à risques

 Mettre fin aux avortements à risques

L'accès des femmes à l'avortement sécurisé est un élément important du droit à la santé sexuelle et reproductive. Il est un indicateur de leur autonomie à exercer leurs droits fondamentaux. Selon l'Organisation mondiale de la Santé : "Les lois et les services d'avortement devraient prévenir les situations qui conduisent les femmes et les adolescentes à recourir à un avortement risqué... Le respect, la protection et l'exercice des droits de l'homme exigent des lois et des lignes politiques... qui assurent l'accès à l'avortement sécurisé."  Mettre fin à l'avortement à risques est l'un des thèmes prioritaires d'AmplifyChange. C'est une question  essentielle et, qui pourtant est trop souvent laissée de côté ; c'est pourquoi nous avons choisi d'orienter nos activités vers la légalisation de l'avortement et le soutien du droit des femmes à l'accès à l'avortement sécurisé et légal. 

La prévention de la morbidité et de la mortalité des femmes ayant recours à l'avortement à risques est efficace lorsqu'elle est exercée dans plusieurs domaines à la fois. Le travail préventif a un impact significatif sur la grossesse involontaire et la violence basée sur le genre. Il se fait principalement par l'accès à un planning familial de qualité et une éducation sexuelle complète et positive auprès des jeunes. Mais il existera toujours des cas de grossesses involontaires. Il est donc essentiel d'offrir aux femmes qui désirent interrompre leur grossesse, l'accès à un avortement sécurisé. Les statistiques recueillies mondialement montrent qu'élever des obstacles contre l'avortement n'empêchent pas les femmes d'y recourir. Ils ne font, au contraire, qu'aggraver la situation en forçant les femmes à se tourner vers des solutions qui mettent leur vie en danger.  Enfin, un système médical post-avortement sans danger, géré par un personnel compétent et qui ne porte pas de jugement de valeur est essentiel pour réduire le taux de morbidité et de mortalité chez les femmes.

L'accès à l'avortement sécurisé n'est pas seulement une question de santé publique, mais il constitue aussi un droit de l'homme. L'absence d'accès à des services de santé de qualité, légaux et sans risques représentent une violation aux droits les plus fondamentaux de la personne, à savoir le droit à la sécurité, la protection contre le traitement cruel et inhumain de la personne et les traitements discriminatoires. 

Même lorsque le cadre légal de certains pays et communautés limite l'action militante, il est encore possible de faire progresser la situation vers une amélioration de l'accès aux services d'avortement et des services post-avortement.  

Addressing the causes of unsafe abortion 

Click here to download the PDF